Robert Doisneau, l'oeil malicieux | Tout commence en Finistère
Mes dossiersFavoris

Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nos conditions générales d'utilisation et notre charte de confidentialité

Robert Doisneau, l'oeil malicieux

Culturelle

Le musée a souhaité mettre en avant la figure d’un photographe, Robert Doisneau, dont les images sont entrées dans l’imaginaire collectif, mais qui n’a pas toujours été reconnu à sa juste valeur. L’appareil photo en bandoulière, ce témoin du quotidien à l’œil malicieux est toujours aux aguets de la surprise et de l’imprévu. A partir de 120 clichés, dont une quarantaine de vintage, en provenance de l’Atelier Robert Doisneau, l’exposition se propose d’entrer dans l’univers de cet artiste. La section « Le Merveilleux quotidien » invite le visiteur à renouer avec la simplicité et la beauté du quotidien de Paris et de sa banlieue dans un parcours où sont présentes des photos iconiques comme le Baiser de l’Hôtel de Ville. Le public sera sans doute étonné par l’ensemble consacré à « Palm Springs 1960 », reportage réalisé pour le magazine Fortune sur l’émergence des golfs en plein cœur du désert du Colorado. Robert Doisneau utilise alors la pellicule couleurs pour restituer l’atmosphère factice de cette oasis pour riches retraités américains Enfin, le parcours se clôt sur une vingtaine de photos prises en Bretagne. Si l’on connaît les images emblématiques comme la Bigoudène de la Tour Eiffel, d’autres photographies témoignent de l’intérêt de l’artiste pour des thèmes qui renvoient à sa volonté de laisser une trace de la vie quotidienne des gens de peu. Les séries des années 1940 consacrées à des fileuses et à un sabotier de Gouarec incarnent particulièrement l’art de Doisneau, tout comme celles du village de Trédudon ou des manifestations paysannes des années 1960. Le photographe a aussi consacré une série de photos au pardon de Fouesnant, sans oublier les photos de vacances où sa femme devient modèle spontané parmi les rochers de Saint-Quay-Portrieux en 1934. Artiste viscéralement humaniste, Robert Doisneau livre un univers singulier et poétique toujours d’actualité.

    Plus d'infos

    Téléphone
    02 98 95 45 20
    Tarifs indicatifs
    Tarif de base 5 € (Tarif réduit : 3€)
    Période(s) d'ouverture
    16/11/2018 - 22/04/2019

    Comment j'y vais

    Adresse
    Musée des Beaux-Arts 40 place Saint-Corentin
    Code postal
    29000
    Ville
    Quimper
    47.9962240-4.1022960

    Aux alentours

    Chargement
    Plus de résultats Plus de résultats
    Vedettes de l'Odet Jeu concours mars