Éric Doux

"Il y a une vraie tradition du windsurf en Finistère"

Après une première vie à Paris, puis comme moniteur de voile, entraîneur, coupeur en voilerie, accastilleur et dans l'électronique marine, Éric Doux est désormais installé à Pont-l'Abbé. Il est journaliste et gère la structure Secrets de Windsurf.

Quel est votre parcours ?

Je suis originaire de la région parisienne. Je vis en Bretagne depuis une quinzaine d’années. J’ai toujours travaillé dans le nautisme. J’ai passé un bac scientifique et technique, puis de suite j’ai passé le Brevet d’État de voile et j’ai successivement été moniteur, entraîneur, coupeur en voilerie, accastilleur et j’ai travaillé dans l’électronique marine pendant 15 ans. Aujourd’hui, je suis journaliste pour un magazine de windsurf.

Qu’est-ce que Secrets de Windsurf, la structure que vous pilotez aujourd’hui ?

J’ai monté Secrets de Windsurf en constatant que j’avais moi-même mis très longtemps avant de comprendre quelques éléments très importants en planche. Ma progression a été très lente, comme beaucoup. Et puis, du jour où je me suis intéressé à la façon dont une planche marchait, j’ai décidé de transmettre ça à travers Secrets de Windsurf qui est une façon de mieux comprendre son matériel et de mieux l’exploiter. Transmettre est une chose importante pour moi.

Que transmettez-vous exactement ?

J’essaie de transmettre, d’une part, des connaissances théoriques que les windsurfeurs n’ont pas forcément au départ. C’est-à-dire que tout le monde n’a pas passé du temps à apprendre la théorie de la voile. Certains ont commencé par le surf directement avec très peu de formation. Pourtant, en connaissant quelques éléments théoriques de voiles et en les appliquant directement en planche, on navigue bien mieux en forçant beaucoup moins. On exploite beaucoup mieux son matériel.

À quel public vous adressez-vous ?

J’ai travaillé avec des surf shops pour des journées test ou des journées d’animation. J’ai également collaboré avec les comités départementaux de voile pour des stages d’une semaine avec des jeunes. J’ai aussi travaillé avec Nautisme en Finistère pour des formations formateurs. Et maintenant, je m’intéresse avant tout aux particuliers. Par groupe de cinq ou six, sur une journée à mes côtés, je leur enseigne la théorie tout en essayant de l’appliquer directement sur l’eau. Le but de la manœuvre est de leur faire perdre leurs mauvaises habitudes, de les aider à ressentir les déséquilibres. Très souvent en planche à voile, les gens forcent inutilement. La planche ça ne doit être que du plaisir.

C’est aussi un moyen pour vous de faire découvrir des spots ?

Oui ! Nous sommes dans un pays extraordinaire, en terme de variété de spots. En 10 ou 15 minutes, trouve des super spots de vagues de surfs et des endroits où on peut débuter en toute sécurité sur de l’eau plate, avec des paysages extrêmement variés. Notre région est parfaite pour le windsurf, ce n’est pas pour rien qu’il y a autant de pratiquants. C’est un sport ancré localement, il y a une vraie tradition du windsurf en Finistère. Nous accueillons de nombreux coureurs et la variété des conditions font que les gens sont très performants dans beaucoup de situations ici. Nous accueillons aussi de nombreux événements, des vraies compétitions qui marquent l’histoire du windsurf.

Pourquoi avoir choisi de vous installer à Pont-l’Abbé ?

Par mes anciens métiers, je connais toutes les côtes de France, je les ai parcourues pour vendre de l’électronique marine. J’ai choisi de m’installer en Finistère Sud pour la beauté des paysages, le climat, etc. C’était pour moi le meilleur endroit. J’apprécie plus que jamais, en tant qu’ancien Parisien, de pouvoir profiter de conditions incroyables.

Quels sont tes spots préférés ?

Mes spots favoris sont liés aux conditions du jour. En terme de décor et d’ambiance, j’aime beaucoup la baie de Douarnenez, Kervel qui est une espèce d’arène naturelle.

Qu’aimeriez-vous dire au Éric parisien d’il y a 20 ans ?

Avec le recul, je me rends compte que j’ai perdu beaucoup de temps dans ma pratique du windsurf et pour ma qualité de vie également. Je suis en Finistère depuis une quinzaine d’années et je ne retournerai pas en région parisienne, ni dans une grande ville loin de la mer, c’est certain. Ma qualité de vie est réellement supérieure à ce que j’avais avant.

Secrets de windsurf

Des animations, des formations et des cours privés pour comprendre et mieux naviguer.

Facebook

Secrets de windsurf

Des animations, des formations et des cours privés pour comprendre et mieux naviguer.

Facebook

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats

Ailleurs sur le Web

#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September 🌊🌳👯‍♀️ Le #Finistère est à l’honneur ce mercredi 30 septembre dans #fautpasrêver. Et c’est un “Faut pas rêver”… https://t.co/v11s5dLt2v
Tweet
Innovation. Le groupe Jean Hénaff et sa filiale GlobeXplore primés au SIAL 2020
Blog/Press Article
Youtube Video
Une journée dans l’Archipel des Glénan
Blog/Press Article
Youtube Video
Insta
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September #Girlpower en Baie de Morlaix ! Après Elodie Bonnafous de Locquirec sur @TeamBretagneCMB , c’est @YvenCharlotte de… https://t.co/vLI88qxk38 ...
Tweet
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September 🌊🌳👯‍♀️ Le #Finistère est à l’honneur ce mercredi 30 septembre dans #fautpasrêver. Et c’est un “Faut pas rêver”… https://t.co/v11s5dLt2v
Tweet
Innovation. Le groupe Jean Hénaff et sa filiale GlobeXplore primés au SIAL 2020
Blog/Press Article
Youtube Video
Une journée dans l’Archipel des Glénan
Blog/Press Article
Youtube Video
Insta
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September #Girlpower en Baie de Morlaix ! Après Elodie Bonnafous de Locquirec sur @TeamBretagneCMB , c’est @YvenCharlotte de… https://t.co/vLI88qxk38 ...
Tweet