Lancer la vidéo
Son portrait en vidéo
Loctudy - carte du Finistère
Mes dossiersFavoris
Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nosconditions générales d'utilisationet notrecharte de confidentialité

Frédéric Bernard

"Le nautisme, c’est un milieu d’entraide et de solidarité"

Depuis 2017, Frédéric Bernard est directeur du port de plaisance de Loctudy, situé à l'embouchure de la rivière de Pont-l'Abbé, face à l'île Tudy.

Quel est votre parcours ?

Je suis originaire de Loctudy. C’est ici que j’ai débuté dans le nautisme, au cercle nautique, comme stagiaire, puis comme moniteur de voile. Durant mes études, j’ai suivi une formation de juriste spécialisé en droit du sport. Puis, je suis revenu en Finistère pour travailler sur les Coupes du monde de planche à voile qui ont eu lieu à La Torche en 2014, en partenariat avec Aloha Attitude. Je suis arrivé au port de plaisance de Loctudy en 2016, comme chargé de mission à mi-temps, avant d’en prendre la direction en 2017.

Pouvez-vous nous en dire davantage sur ce port ?

Le port de plaisance de Loctudy est géré par la commune, via un contrat de concession qui est à l’origine avec le conseil départemental du Finistère et qui est depuis 1er janvier 2018 avec le Syndicat mixte des ports pêche plaisance de Cornouaille. Ce port, qui est un des ports structurants du territoire, possède 657 places réparties entre pontons et mouillages - environ 580 places sur pontons et 70 places sur bouées -, avec un certains nombres aussi d’autorisations temporaires d’occuper des corps-morts individuels sur le littoral. Nous avons ces contrats annuels pour les personnes originaires de Loctudy, du Pays bigouden et les résidences secondaires sur la commune. Puis, nous avons environ 2500 bateaux qui passent sur une période resserrée d’avril à fin octobre.

Quels sont les équipements proposés aux plaisanciers ?

Que ce soit pour les utilisateurs plaisanciers de Loctudy, de manière annuelle, ou les plaisanciers en escales, nous avons une demande très forte concernant l’aire de carénage. Beaucoup d’escales ont lieu pour des réparations de bateaux ou des carénages de coques. En terme d’escales, nous proposons aux plaisanciers de la location de vélos pour se balader à Loctudy, un service de laverie, l’accès à notre bibliothèque partagée et des horaires d’ouverture plus étendus en été, ce qui nous permet de les accueillir de 8h à 20h. Plusieurs entreprises sont également situés à proximité du port de plaisance et du port de pêche : conciergerie, réparation de moteurs, de coques, carénage, ou tout simplement de l’avitaillement pour les gens amenés à faire des croisières un peu plus longues.

Quels sont les chantiers et aménagements en cours pour 2020 ?

Les sanitaires du port sont en travaux. Il y avait une attente assez forte de la part des usagers et ils sont déterminants dans l’accueil du public. Ils seront opérationnels cette saison.

Comment accueillez-vous les plaisanciers, quels services avez-vous mis en place ?

Pour les plaisanciers de Loctudy qui ont leur bateau au port, nous essayons d’être très disponibles. Nous sommes un service public industriel et commercial et cette notion de service à l’usager est très forte. Pour les plaisanciers en escales, il y a un accueil sur l’eau, avec notre bateau de servitude, qui nous permet d’accueillir et de placer les gens directement sur les emplacements dédiés aux escales.

Faire escale à Loctudy, qu’est-ce que ça représente ?

Si les plaisanciers viennent à Loctudy, c’est parce que c’est une escale qui est au sein de la rivière de Pont-l’Abbé, c’est-à-dire au sein d’un environnement privilégié, très vert. Puis, c’est un bassin de navigation aussi très sécurisant. Il n’y a pas trop de cailloux. Nous sommes un port dans lequel on peut venir à toute heure, sans problème de marnage ou autre. Ce sont des éléments très sécurisants pour les plaisanciers. Les plaisanciers en escale apprécient aussi découvrir et se promener sur le territoire : manoir de Kerazan, La Torche, Pont-l’Abbé, son marché, sa rivière… Le milieu du nautisme, c’est un milieu d’entraide, il y a une forte solidarité et une recherche de convivialité de la part des plaisanciers.

Comment le port s’intègre-t-il dans la commune, dans la vie de la commune ?

Le port de plaisance a été construit de toutes pièces, il a été complètement poldérisé. Avant, c’était une zone de mouillage. Cet aspect mouillage de bateaux a donc toujours été intégré ces 50 dernières années dans le paysage local. Nous sommes très proches du port de pêche et la proximité des poissonneries, de la langoustine entre guillemets, c’est quelque-chose qui attire aussi les plaisanciers. Ils vont naturellement vers le port de pêche, il remonte la rue du Port, ils vont sur la place de la Mairie, sur laquelle il y a le marché, tous les mardis matin, et derrière lequel se situe l’église romane de Loctudy, classée monument historique.

Quel est votre coin préféré en Finistère ?

La pointe de La Torche, notamment dès qu’il y a un petit coup de vent, très brute, très naturelle, c’est le bout du monde.

Un endroit où naviguer ?

Le bassin des Glénan.

Le port de plaisance de Loctudy

Le port de plaisance de Loctudy a été mis en service en mai 1991. À l’origine, il disposait de 410 places sur ponton et 76 sur bouée. Très bien abrité des vents du sud, dominants dans la région, le port est équipé de pontons sur pieux. Il dispose aujourd'hui d’une capacité d’accueil de 657 bateaux sur pontons et possède aussi espace visiteurs pour les plaisanciers en escale.

Le port de plaisance de Loctudy

Le port de plaisance de Loctudy a été mis en service en mai 1991. À l’origine, il disposait de 410 places sur ponton et 76 sur bouée. Très bien abrité des vents du sud, dominants dans la région, le port est équipé de pontons sur pieux. Il dispose aujourd'hui d’une capacité d’accueil de 657 bateaux sur pontons et possède aussi espace visiteurs pour les plaisanciers en escale.

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats

Ailleurs sur le Web

#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 13 May Le Festival de Cornouaille vous présente sa collection Automne-Hiver 2020 ! 🍂⛄❄️ #festival #cornouaille20… https://t.co/RTICRRYULu
Tweet
Le Télégramme Les conserveries pendant le confinement : l'exemple de Gonidec à Concarneau
Blog/Press Article
Youtube Video
Process Alimentaire Interview de Loïc Hénaff : état des lieux et perspectives
Blog/Press Article
Youtube Video
Insta
Insta
Insta
Insta
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 04 February Les vagues, le vent, l’écume, le granite, le bleu profond de notre Finistère : de bons ingrédients pour kiffer la v… https://t.co/YXY01Dmy3P...
Tweet
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 13 May Le Festival de Cornouaille vous présente sa collection Automne-Hiver 2020 ! 🍂⛄❄️ #festival #cornouaille20… https://t.co/RTICRRYULu
Tweet
Le Télégramme Les conserveries pendant le confinement : l'exemple de Gonidec à Concarneau
Blog/Press Article
Youtube Video
Process Alimentaire Interview de Loïc Hénaff : état des lieux et perspectives
Blog/Press Article
Youtube Video
Insta
Insta
Insta
Insta
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 04 February Les vagues, le vent, l’écume, le granite, le bleu profond de notre Finistère : de bons ingrédients pour kiffer la v… https://t.co/YXY01Dmy3P...
Tweet