Légumes Project 

" Légumes Project c’est une vitrine de l’agriculture des légumes "

Michèle François est guide sur des thèmes économiques. Avec son époux agriculteur, ils créent "Légumes Project", un espace muséographié dédié aux fruits et légumes à travers lequel l'histoire de la zone légumière est évoquée dans son contexte pédagogique, historique, économique. Légumes Project est situé au sein de la ferme Kerguelen dont on parcourt les champs et cultures. On peut même y rencontrer l'agriculteur !

Légumes Project, qu’est-ce que c’est ?

Légumes Project c’est une vitrine de l’agriculture des légumes. Nous l’avons créé avec mon époux qui est agriculteur. Au travers des légumes nous pouvons dire beaucoup de choses, et notamment questionner les gens sur quelle place ils donnent aux légumes et aux fruits dans l'alimentation. Quels sont les impacts qu'ils génèrent lorsqu'ils achètent un légume dans tel ou tel endroit ? Et toutes les questions qu’on peut se poser aussi en terme de goût et d'enjeux économiques

Lors des visites guidées, vous faites découvrir les enjeux de l'alimentation au quotidien...

À travers la visite guidée dans Légumes Project et dans les champs, nous pouvons questionner les personnes sur l’impact qu’ont leurs achats alimentaires, la place des légumes et des fruits dans l'alimentation, mais aussi faire comprendre comment fonctionne une agriculture. Ici, c’est une filière 100% biologique. Est-ce que le mode culturel implique d’augmenter ou d’améliorer le biotope autour de la ferme ? Est-ce que l’enjeu environnemental est aussi pris en compte dans le travail de l’agriculture aujourd’hui ? C'est tout un tas de questions que les personnes se posent et donc il y a ici des réponses et d’autres questionnements.

Il y a un renouvellement de la façon d'être agriculteur, lorsqu’on souhaite cultiver des légumes ; il faut aussi avoir ces questions en tête. Ce sont des questions d’avenir sociétal.

 Quelle sera l’agriculture de demain, notamment en légumes ?

Il y a une pression des consommateurs. Les consommateurs veulent énormément de choses, dans une vie dynamique et qui va toujours de plus en plus vite. C’est pour ça qu’on pose la question : " Quelle place aujourd’hui vous laissez aux légumes et aux fruits ? ", car très souvent on entend que c’est plus long de cuisiner des légumes que de faire cuire du riz ou des pâtes. Nous donnons quelques clés pour mieux se réorganiser, gérer son alimentation, car ça a un impact direct sur sa santé.

Aujourd'hui, il y a plusieurs agricultures. Par exemple en ce qui concernent les légumes, vous avez du non bio, du bio, du bio agroécologique et du bio intensif ; ce n'est pas antinomique. Chaque année, il y a quasiment 50% des consommateurs qui se tournent vers le bio. Comment répond-on à cela sachant que les frontières sont ouvertes et que la place est aussi donnée aux autres pays ? J’ai déjà entendu des personnes me dire : "Je suis sidéré parce que dans ma région, le paquet d’oignons qu’on me vend vient de la Tanzanie alors que des oignons en France, il y en a une centaine de variétés". Évidemment je citerais l’oignon de Roscoff qui est en plus labellisé AOP mais il y en a beaucoup d'autres. Alors c’est vrai, c’est une hérésie de penser qu’ils puissent venir de si loin...

C’est quoi pour vous une alimentation engagée ?

Une alimentation engagée, pour moi, c’est connaître les conditions de culture des produits et leurs goûts. Il n’est pas rare d’entendre dire : " j’ai mangé telle ou telle chose ça n'a pas de goût ". Une alimentation engagée c’est très souvent se dire : "je mange de saison et je mange le plus proche de chez moi", et si possible avec le moins de molécules chimiques.

Pourquoi est-il nécessaire pour vous d'éduquer et de sensibiliser le grand public à l'alimentation ? 

Il est essentiel de nos jours de sensibiliser et d'éduquer au goût et à la façon de cuisiner. À mon époque, quand j’étais enfant, on faisait les devoirs dans la cuisine et puis mine de rien ça cuisinait autour de nous, et quand on partait en tant qu’étudiant, on savait faire une macédoine, faire des carottes râpées, un pot au feu... On avait quelques notions de cuisine.

Aujourd’hui avec nos modes de vie qui sont complètement différents, on n’a pas forcément le réflexe et les repères pour avoir une alimentation la plus saine possible. La facilité, c’est d'aller acheter, quand on en a les moyens, des produits qui sont transformés voire ultra-transformés, et c’est évidemment ce qui a le plus d’impact négatif sur la santé. L’idée est de reprendre des bases, de remontrer ce que sont les légumes et de réécrire l’histoire. Aujourd’hui, on a des légumes partout toute l'année, à profusion

Pourquoi les sols sont-ils essentiels ?

Nous dépendons tous d’un sol fertile qui ne fait que 30cm de profondeur et peu de personnes savent de quoi il est composé. Sol vivant, terre nourricière, terre culte, terre arable... Qu'est-ce que c'est ? C'est un sol avec de nombreux invertébrés essentiels à notre survie ; sans cela nous ne sommes plus rien. Cette biomasse est plus lourde que tous les êtres humains réunis sur la planète. On ne la voit pas mais elle nous nourrit : les invertébrés minéralisent les sols et font en sorte que les bactéries, les mycorhizes, arrivent aux racines des plantes, et qu’elles puissent s'alimenter. Il faut prendre soin du sol. Je pense que les personnes qui viennent à Légumes Project sont des personnes qui font la démarche de connaître leur sol, leur planète, et qui souhaitent savoir ce qu'ils peuvent faire en tant que consommateurs pour participer à leur amélioration. 

Pastille Ambassadeur

Légumes project

Ferme de Kerguelen
29250 Saint Pol de Léon

06 23 73 67 05

SITE 

Pastille Ambassadeur

Légumes project

Ferme de Kerguelen
29250 Saint Pol de Léon

06 23 73 67 05

SITE 

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats

Ailleurs sur le Web

#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September 🌊🌳👯‍♀️ Le #Finistère est à l’honneur ce mercredi 30 septembre dans #fautpasrêver. Et c’est un “Faut pas rêver”… https://t.co/v11s5dLt2v
Tweet
France 3 Bretagne Ti Jouets, lauréat des Trophées bretons du développement durable
Blog/Press Article
Youtube Video
Office français pour la Biodiversité Interview surf & environnement avec le cofondateur de Lost in the Swell
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September #Girlpower en Baie de Morlaix ! Après Elodie Bonnafous de Locquirec sur @TeamBretagneCMB , c’est @YvenCharlotte de… https://t.co/vLI88qxk38 ...
Tweet
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September 🌊🌳👯‍♀️ Le #Finistère est à l’honneur ce mercredi 30 septembre dans #fautpasrêver. Et c’est un “Faut pas rêver”… https://t.co/v11s5dLt2v
Tweet
France 3 Bretagne Ti Jouets, lauréat des Trophées bretons du développement durable
Blog/Press Article
Youtube Video
Office français pour la Biodiversité Interview surf & environnement avec le cofondateur de Lost in the Swell
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September #Girlpower en Baie de Morlaix ! Après Elodie Bonnafous de Locquirec sur @TeamBretagneCMB , c’est @YvenCharlotte de… https://t.co/vLI88qxk38 ...
Tweet