Lancer la vidéo
N 47.982447 O -4.270192
Son portrait en vidéo
Carte - Plogastel Saint-Germain en Finistère
Mes dossiersFavoris
Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nosconditions générales d'utilisationet notrecharte de confidentialité

Christine Pennec

"Nous voulons que les gens viennent redécouvrir la ferme"

Depuis 2016, à la Ferme de Pendréo, Christine Pennec valorise le lait de la centaine de vaches de l’exploitation en le transformant en glace.

Les Glaces de Pendréo, qu’est-ce que c’est ?

La Ferme de Pendréo existe depuis quatre générations. Nous sommes aujourd’hui cinq personnes à y travailler, mon conjoint, mes beaux-parents et moi qui suis installée ici depuis 2016. Auparavant, je travaillais dans un commerce de proximité. Je m’occupe de la transformation du lait en glace. Le projet est né après que nous sommes allés voir une démonstration du concept « Glace de la ferme » dans une autre ferme. Cela nous a tout de suite plu. C’est ce qu’on voulait faire car nous avons du bon lait, de la bonne crème. Le réseau Glace de la ferme est venu sur place pour nous former et nous nous sommes lancés.

Comment produisez-vous vos glaces ?

Nous fabriquons des sorbets et des crèmes glacées. Les sorbets ne contiennent pas de lait, nous utilisons des fruits entiers, du sucre et de l’eau. Pour les crèmes glacées, nous écrémons le lait le matin pendant la traite, nous gardons la crème et nous jetons le petit lait. Nos glaces sont faites avec du lait entier, du jaune d’œuf, du sucre et le parfum que l’on souhaite obtenir, café, chocolat, caramel au beurre salé, pistache, etc. Puis, nous ajoutons la crème fraîche. Elles sont ensuite pasteurisées puis descendues à -10°C. Nous les vendons en bacs de 500 ml, 1 litre, 2,5 litres ou 5 litres.

Vendre des glaces en Bretagne toute l’année, c’est un pari !

Au début de l’aventure, les gens nous demandaient qu’est-ce qu’on allait faire l’hiver. Car des glaces en été en Bretagne, oui, mais l’hiver… Les glaces se mangent toute l’année et avec de tout : avec une tarte, avec des crêpes, avec tout. Par exemple, pour les fêtes, nous avons sorti une gamme de verrines salées pour l'apéritif.

Comment commercialisez-vous vos produits ?

Nous vendons essentiellement au magasin de la ferme. Nos horaires d’ouverture sont adaptés aux gens qui travaillent. Nous travaillons également avec des magasins revendeurs, des cantines, des restaurants…

Que vous apportent les labels « Glace de la ferme » et « Bienvenue à la Ferme » ?

Ils nous apportent une visibilité supplémentaire. Nous sommes environ 400 en France à faire partie du réseau « Glace de la ferme ». Les gens commencent à nous connaître, à reconnaître le logo. Ils savent que ce sont des produits de bonne qualité. « Bienvenue à la Ferme » est aussi un réseau national. Pas mal de personnes choisissent leurs destinations de vacances grâce à ça car il propose des hébergements, des auberges, des restaurants…

Quel lien entretenez-vous avec vos clients ?

La proximité avec les clients est importante, le fait qu’ils viennent acheter des glaces ici, à la ferme, nous tient à cœur. Nous voulons que les gens viennent à la base, redécouvrir la ferme. Les gens se sont éloignés de l’agriculture et l’image des agriculteurs en a pâti. L’agriculture a évolué et c’est important de le montrer aux consommateurs.

Est-ce important pour vous d’innover et varier les parfums ?

Nous avons beaucoup d’habitués. Ils aiment avoir des nouveautés, ils me proposent de nouveaux parfums… J’ai une cliente qui voyage beaucoup dans les îles où l’on trouve beaucoup de glaces au beurre de cacahuète, elle m’a demandé d’en faire aussi. C’est ça qui fait que nous essayons de nouveaux goûts, que ne nous ne choisirions pas forcément de nous-mêmes. Nous créons aussi de nouveaux parfums à la demande des restaurants  Puis, en règle générale, nous sortons de nouveaux goûts chaque printemps pour relancer la saison.

Quel est votre coin préféré en Finistère ?

J’aime beaucoup la plage du Goudoul à Lesconil, c’est un endroit apaisant.

Gaec de Pendréo

Lieu-dit de Pendréo
à Plogastel-Saint-Germain

06 64 63 49 58

Site web

Facebook

Gaec de Pendréo

Lieu-dit de Pendréo
à Plogastel-Saint-Germain

06 64 63 49 58

Site web

Facebook

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats