Lancer la vidéo
N 47.797498 O 4.284100
Reportage sur le Festival photo l'Homme et la Mer
Carte - Le Guilvinec
Mes dossiersFavoris
Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nosconditions générales d'utilisationet notrecharte de confidentialité

Festival photo du Guilvinec

Hommage à l'Homme et la Mer

Seize expositions. Plus de deux cents photos. Le Guilvinec se transforme en galerie à ciel ouvert, jusqu'au 30 septembre 2019, pour le plus grand bonheur de ses habitants et des visiteurs. Sur les murs, les places, les quais, une réflexion en images sur les liens tissés entre l'homme et la mer.

Contrées proches ou lointaines, aventures souhaitées ou subies...

Depuis bientôt dix ans, le festival photo du Guilvinec met à l'honneur les gens de mer, leurs horizons et leurs fortunes diverses sur les murs de la commune, au détour d'une ruelle, à l'entrée d'une venelle. Durant quatre mois, de juin à septembre, de jour comme de nuit, les photographies d'auteurs, soigneusement sélectionnées, émeuvent, bousculent, interrogent, émerveillent le passant curieux de contrées proches ou lointaines, de mœurs qui lui sont familières ou exotiques, d'aventures souhaitées ou subies.

De l'Aquarius à Belle-Île-En-Mer

“Ils arrivent pieds nus par la mer” nous raconte Maud Veith qui de ses embarquements à bord de l'Aquarius, bateau humanitaire en Méditerranée, a tiré une série qui laisse songeur. “J'ai été très marquée par la vision de ces personnes qui avaient pris la mer en laissant derrière elles une partie de leur histoire, confie-t-elle. Nombre d'entre elles ont été récupérées pieds nus, avec pour tout bagage un sac plastique contenant leurs affaires.” Un témoignage fort placé en correspondance avec un travail daté de 1987 non moins puissant, celui de José Nicolas, “Mer de Chine”, relatant la campagne de sauvetage des boat-people.

Plus loin, c'est d'allégresse dont il est question, de l'insouciance d'un été à Belle-Île-en-Mer immortalisé par Pierre Jamet dans les années 1950.

  

Photographe d'art, pêcheur de crabe en mer de Béring et commandant d'un bateau de pêche au saumon rouge en Alaska, Arnold Corey (photo ci-dessous), qui signe “Aleutian Dreams”, documente sa vie en mer, examine les relations nouées, complexes, et ô combien contemporaines, entre l'homme et la nature.

À arpenter sans hésitation, carte en main, nez en l'air, les yeux perdus dans le bleu.

 

Photos bas de page par ordre d'apparition : © Arnold Corey, © Zoé Morling

Plus d'infos

La 9e édition du Festival photo L'Homme et la Mer se tient jusqu'au 30 septembre 2019 dans les rues du Guilvinec.

Site web

Plus d'infos

La 9e édition du Festival photo L'Homme et la Mer se tient jusqu'au 30 septembre 2019 dans les rues du Guilvinec.

Site web

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats