Lancer la vidéo
N 48.101280 O -4.336931
Le Port-Rhu et l'île Tristan
Carte Douarnenez - Finistère
Mes dossiersFavoris
Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nosconditions générales d'utilisationet notrecharte de confidentialité

L'île Tristan à Douarnenez

De la légende à aujourd'hui

Elle surprend par sa taille et la richesse du patrimoine qui s'y trouve. L'île Tristan, demeure des amants Tristan et Iseult, est l'un des lieux les plus emblématiques et photogéniques de Douarnenez. Découverte de ce petit bout de terre qui garde l'entrée du Port-Rhu.

Une île légendaire

La célèbre histoire de Tristan et Iseult se termine ici... Le neveu du roi Marc'h, Tristan, tombe follement amoureux d'Iseult, qui est alors fiancé du roi. Marc'h s'en aperçoit et, pour échapper à sa colère, Tristan devra se cacher toute sa vie. On dit que la tombe des deux amants est sur l'île, sous deux arbres enlacés...

L'île Tristan pourrait également être la partie visible de la cité engloutie d'Ys, que l'on localise habituellement dans la baie de Douarnenez.

Une histoire tumultueuse

L'île Tristan est occupée de puis longtemps. Ses atouts ? Une source d'eau potable sur l'île et une position stratégique.

Occupée dès la période gallo-romaine, elle accueille ensuite un prieuré, devient lieu de garnison et enfin lieu de villégiature. Elle fut notamment utilisée comme repaire par Guy Eder de la Fontenelle pour aller ensuite piller les côtes du Finistère.

Aujourd'hui encore, de nombreux bâtiments témoignent de ces périodes successives : le corps de garde du 18e siècle, le fortin construit en 1862...

Près du continent, deux bâtiments attirent l'oeil. L'un des deux, à l'est, est le bâtiment des ateliers de l'ancienne conserverie fondée par la famille Guillou de Penanros en 1860.

Le second faisait également partie des bâtiments de la conserverie (administratifs cette fois). S'y est ajouté au 20e siècle le pavillon d'angle aux rideaux rouges, construit par la famille Richepin, Jacques Richepin (poète) et Cora Lapercerie (comédienne, muse et directrice de théâtres parisiens).

Un lieu de villégiature prisé

Les Richepin en font un lieu où se pressent les artistes parisiens. En pleine crise de la sardine, ils rachètent l'île Tristan (1911) pour en faire un lieu de villégiature à la mode.

Ils y aménagent un jardin exotique encore visible aujourd'hui, avec palmiers, bananier, bambous et fuchsias ainsi qu'une chapelle dans laquelle ils sont aujourd'hui enterrés.

Un site naturel classé

L'île Tristan est aujourd'hui un espace naturel protégé (classé depuis 1934). Elle est la propriété du Conservatoire du Littoral depuis 1995 et abrite l'antenne sud du Parc Naturel Marin d'Iroise depuis 2010.

Espèces végétales et arbres fruitiers fleurissent sur l'île, devenue également un havre de paix pour les oiseaux. Certaines espèces animales protégées y ont trouvé refuge, comme des chauves-souris, protégées à l'échelle européenne.

L'île se visite toute l'année à l'occasion de journées "île ouverte" et de visites guidées organisées par l'Office de tourisme de Douarnenez. La ville de Douarnenez propose également une visite virtuelle de l'île Tristan.

Plus d'infos

 

 

Pastille Hotspot
L'île en quelques chiffres
  • 7 hectares

  • 300 mètres de la côte

  • 450 mètres de long pour 250 mètres de large

  • Plus de 150 espèces végétales recensées

  • 1 gardien toute l'année

Pastille Hotspot
L'île en quelques chiffres
  • 7 hectares

  • 300 mètres de la côte

  • 450 mètres de long pour 250 mètres de large

  • Plus de 150 espèces végétales recensées

  • 1 gardien toute l'année

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats