Mes dossiersFavoris
Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nosconditions générales d'utilisationet notrecharte de confidentialité

Escale à Lédénez dans l'archipel de Molène

Des hébergements écolos en pleine mer d'Iroise

Le nom est original. La proposition l'est tout autant et vaut le détour. La Route des Pingouins relie différents hébergements qui ont en commun la découverte respectueuse et sensible du pays d'Iroise. Escale à Ledenez dans l'archipel de Molène.

Contemplation des paysages et bien-être

Dans le nord Finistère, au cœur du pays d'Iroise, à Brélès, le château de Kergroadez a retrouvé, en 2000, sous la baguette de Franck Jaclin, “sa vocation d'origine : être un lieu d'échanges, de vie collective, véritable conservatoire des liens sociaux”. Au fil des jours de nombreuses animations s'y déroulent. Mais pour qu'un tel projet tienne la route, il était nécessaire de lui adosser “un dispositif économique qui puisse l'irriguer”. Ainsi est née la Route des Pingouins réunissant des hébergements divers mais tous liés par une même vision du séjour élu par un public recherchant respect de la nature et du patrimoine, contemplation des paysages et bien-être.

L'îlot du Ledenez à Molène

Les refuges de mer, dotés de huit places chacun, situés sur l'îlot du Ledenez relié à Molène à marée basse, s'inscrivent sur ce chemin original. Imaginés sur le modèle des refuges de montagne, ces deux gîtes, anciennes habitations de goémoniers réhabilitées, offrent la possibilité de séjourner en plein océan, bercés par les cris des oiseaux de mer, et le grondement de la houle. L'énergie provient des panneaux photovoltaïques. L'eau de pluie est récupérée puis filtrée avec des roches et des galets.

Quelques fours à goémons sont encore visibles sous les herbes hautes, des murets également qui servaient autrefois pour le pâturage. Ils témoignent d'un passé pas si lointain où les paysans de la mer ramassaient le goémon sur les îles de l'archipel. Les conditions de vie étaient rudes. Dans les années 1920, apogée de cette pratique, cent trente bateaux et deux cent quatre-vingts goémoniers étaient dénombrés sur Molène.


En savoir plus

 

Crédits photos : © O. Dany

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats