Oignon de Roscoff AOP : rencontre avec Tiphaine Quéméner

Tiphaine Quéméner cultive l'Oignon de Roscoff et perpétue la mémoire

Au cœur de la ceinture dorée du Léon, grande région légumière, règne l'Oignon de Roscoff. Doux et fruité, doté de multiples qualités, il a obtenu en 2013 l'appellation d'origine protégée (AOP) tant convoitée.

Vous avez repris en 2018 la ferme familiale de Kergus à Roscoff. Quelle a été votre motivation première ?

Je viens d'une famille de Johnnies, aussi bien du côté de ma mère que de mon père. Mon arrière grand-père allait jusqu'aux Shetland, tout au nord de l'Écosse, vendre ses oignons. L'oignon a toujours fait partie de notre culture. En 2016, nous avons décidé avec mon frère de reprendre la ferme familiale, qui date de 1850, sans être 100 %  dédiés à l'agriculture au départ. Nous avions gardé nos métiers de base. Mon frère est ingénieur agronome et, pour ma part, j'ai fait des études de marketing. Nous souhaitions conserver la ferme, ne pas vendre nos terres.

Nous avons travaillé ainsi en double activité jusqu'en 2018, j'ai alors décidé de reprendre toute seule à plein temps. Mon frère est très présent à mes côtés ainsi que mon père qui nous aide au quotidien. C'est avec lui que j'ai appris le métier. Nous avons une histoire familiale qui est très forte et nous trouvions vraiment dommage d'abandonner toute cette mémoire, de ne plus travailler toute cette histoire. 

   

L'Oignon de Roscoff a failli disparaître dans les années 1990. Il obtient en 2009 l'appellation d'origine contrôlée (AOC) puis en 2013 l'appellation d'origine protégée (AOP). Qu'est-ce que l'AOP signifie pour vous ?

L'Oignon de Roscoff est un produit très fragile qui demande beaucoup d'attention et de travail manuel. Ce n'est pas un produit que l'on peut mécaniser à outrance. Un groupe s'est monté, constitué principalement de producteurs, pour défendre l'Oignon de Roscoff et éviter qu'il disparaisse. L'apogée des oignons correspond à l'apogée des Johnnies, quand les hommes allaient vendre les oignons dans l'entre-deux-guerres en Angleterre.

L'AOP a offert une belle vitrine à l'oignon et a permis de faire rayonner son histoire. Les Anglais le connaissaient très bien, mais les Français beaucoup moins. L'oignon, c'est un produit extra, qui se conserve très bien naturellement. On le récolte en été et ensuite on a neuf mois pour le vendre. 

Quelles sont ses caractéristiques visuelles et gustatives ?

C'est le seul oignon qui est rosé. On parle de rose cuivré. Une fois coupé en deux, on observe bien les stries de l'oignon qui sont violacées, rosées. C'est un oignon qui est assez sucré, doux en bouche et qui peut se consommer aussi bien cru que cuit. Comme il est très riche en eau, il est très digeste. Sa richesse en vitamine C l'a rendu célèbre auprès des marins qui avaient pris pour habitude de croquer dans un oignon pour éviter le scorbut lors des longues navigations.

Où peut-on acheter vos oignons de Roscoff ?

Nous vendons à la ferme. Nous travaillons à la fois avec les particuliers et les restaurateurs. C'est très agréable de travailler directement avec les clients, ainsi nous sommes à l'écoute de leurs impressions. On peut leur expliquer davantage en quoi consiste notre métier. C'est une relation de confiance qui s'établit. On s'échange des recettes. C'est vraiment épanouissant d'avoir des retours directs sur notre production. Nous avons créé notre clientèle grâce à la Fête de l'oignon. Nous y participons depuis dix-sept ans avec mon père. C'est un bel événement.

   

Pour en savoir plus

Consultez le site web de la ferme de Kergus. Vous y trouverez également de nombreuses idées recettes !

Site web


La Maison des Johnnies et de l'oignon de Roscoff

Installée dans une petite ferme traditionnelle, la Maison retrace l'histoire des Johnnies et de l'oignon de Roscoff. Les Johnnies (petit John) sont les marchands d’oignons qui, à partir de la moitié du XIXe siècle, quittaient Roscoff dans le courant de l’été pour vendre leurs marchandises en Grande-Bretagne. Vivant et animé, le parcours de visite aborde également les aspects de la production de l’oignon de Roscoff qui a obtenu l’AOC (appellation d’origine contrôlée) en 2009 et l’AOP (appellation d’origine protégée) en 2013.

Plus d'infos

Pour en savoir plus

Consultez le site web de la ferme de Kergus. Vous y trouverez également de nombreuses idées recettes !

Site web


La Maison des Johnnies et de l'oignon de Roscoff

Installée dans une petite ferme traditionnelle, la Maison retrace l'histoire des Johnnies et de l'oignon de Roscoff. Les Johnnies (petit John) sont les marchands d’oignons qui, à partir de la moitié du XIXe siècle, quittaient Roscoff dans le courant de l’été pour vendre leurs marchandises en Grande-Bretagne. Vivant et animé, le parcours de visite aborde également les aspects de la production de l’oignon de Roscoff qui a obtenu l’AOC (appellation d’origine contrôlée) en 2009 et l’AOP (appellation d’origine protégée) en 2013.

Plus d'infos

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats