Lancer la vidéo
N 48.025496 O -4.536013
Son portrait en images
Audierne en Finistère - carte
Mes dossiersFavoris

Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nos conditions générales d'utilisation et notre charte de confidentialité

Kévin Le Goff

"Notre volonté ? Créer un espace où l'on a la capacité de se mettre au vert, de prendre du recul"

Kevin Le Goff est l'un des co-fondateur de Swenson House, un espace de travail et d'échanges situé à Audierne dans le Cap Sizun. S'installer à seulement quelques kilomètres de la Pointe du Raz, dans un  environnement privilégié n'a pas été le fruit du hasard ; c'est aujourd'hui un véritable atout pour faire vivre une expérience inspirante à des entrepreneurs venus de toute l'Europe pour se mettre au vert.

Portrait d'un entrepreneur bien dans ses baskets (son portrait vidéo sera disponible très prochainement sur cette page).

Quel est votre parcours ?

Avant je travaillais dans le digital. J’ai commencé dans les applications mobiles pour Ipad. À la sortie du premier Ipad on faisait des applications ludo-éducatives (pour enfants). Ensuite je suis parti travailler dans le e-commerce, j’ai monté ma première boite. On avait une place de marché sur laquelle on vendait des marques indépendantes, qui a été revendue en 2014  (NDLR : une place de marché est une plateforme de vente sur le web, à l'instar d'Amazon, AirBnb...). On est rentré dans l’écosystème start-up un petit peu à travers ces projets-la, et c’est comme ça que le projet de Swenson est né.

Swenson House, qu’est ce que c’est ?

Swenson c’est un espace de travail, une résidence d’entrepreneur qu’on a créé en 2017 à Audierne, et qui est composé d’une partie de co-working et d’événements. On va créer des ateliers ou workshops mais aussi ce qu’on a appelé des "retraites". Ce sont des séjours thématisés à destination des créatifs au sens large.

Swenson c’est une philosophie particulière ?

La particularité, c’est qu’on est venu s’implanter dans un environnement "sauvage". On est au bord de l’océan et l’idée était de créer un espace où l’on ait la capacité de se mettre au vert, de prendre du recul.

Aujourd'hui, il y a toute une nouvelle génération de créatifs au sens large, des entrepreneurs, des indépendants, etc, qui vont chercher un équilibre vie personnelle / vie professionnelle et [qui souhaitent] un environnement plus favorable et plus inspirationnel pour pouvoir bosser sur leur projet.

Qu’est ce que ça apporte de venir dans un espace comme Swenson ?

La particularité  de cet espace, c’est qu’on ne voulait pas le cibler sur une typologie de porteurs de projet. Ce n’est pas 100% digital, ce n’est pas que de la Tech, ce n’est pas que de l’innovation. C’est vraiment pour tous types d’entrepreneurs. L’idée, c’était d’apporter une mixité pour favoriser les échanges et "challenger" nos projets auprès de gens qui ne sont pas forcément dans notre écosystème.

Vous proposez 2 types d’actions : des sessions de formation et du sur-mesure organisé pour des entreprises. Dites-nous en plus.

Ce sont les deux piliers d’activités de la Swenson House. Le premier, c’est tout ce que nous pouvons créer en terme de contenus ; on fait ce qu’on appelle des workshops ou des retraites. Les workshops sont des ateliers sur différentes thématiques (« lancer son shop en ligne », « Partager sa vision », « L’importance de l’image dans la création d’une marque »...). Ce sont des sujets qu'on va traiter nous-mêmes et qu’on va co-créer. 

Ensuite on a une partie plus « à la carte », qui est plutôt à destination des équipes de start-ups ou de plus grands groupes ; on accueille des équipes chez Swenson pour une mise au vert, sur un format séminaire Team-building (NDLR : ou "renforcement d'équipe").

Le Cap Sizun a une place forte dans ce que vous proposez à vos clients.

Oui tout à fait. Aujourd'hui, tout ce que l’on créé chez Swenson, tout ce qu’on peut faire, est lié directement au territoire et à l’environnement dans lequel on est. Et toute la valeur de ce que l’on peut proposer est vraiment fondée sur l’océan, sur la côte, sur son côté sauvage, sur les locaux, sur l’histoire d’Audierne aussi. Ça contribue à tout ce qu’on peut créer ici.

Qui sont vos clients aujourd'hui ?

L’écosystème start-up et entreprenarial est assez fort à Paris, donc forcément on le retrouve ici. Après, aujourd'hui, on a des porteurs de projets, des entrepreneurs, qui viennent d'un peu de partout, de toute l’Europe. On est plutôt content de ça. 

Le surf a une part importante dans le projet Swenson, c’est quelque chose que vous proposez à chaque fois ?

Oui. C’est quelque chose qu’on propose à chaque retraite et à chaque programme pour des équipes qui viennent chez nous, pour la simple et bonne raison qu’il y a beaucoup de valeurs qu’on retrouve dans le surf qu’on peut retrouver dans l’entreprenariat. Ce sont des parallèles intéressants à créer. Donc on essaie de le maintenir à chaque fois sur nos événements. 

Et quelles seraient ces valeurs communes ?

C’est la valeur « classique » de partage. En tout cas dans le surf tel que je l’ai cotoyé depuis le début. Ça a toujours été un truc qu’on partageait avec des amis. Et je pense que c’est un peu la notion qu’on veut retrouver quand on emmène une équipe chez nous : comment on arrive à fédérer, à travers ces valeurs, tous les membres d'une équipe, en dehors d’actions de travail classique.

La biodiversité, le respect de l’environnement, ce sont aussi des valeurs fortes à partager avec les entreprises ?

On le fait, on le partage indirectement. On essaie de ne pas l’imposer.

On s’appuie sur tous les acteurs locaux qui ont déjà une démarche forte dans ce domaine, que ce soit pour les repas que l’on fournit aux gens qui viennent chez nous, par le choix des prestataires par lesquels on passe pour les activités extérieures, etc. ; ils vont sensibiliser tous les gens qui viennent chez nous. C’est d’autant plus fort que ça passe vraiment par chaque point de contact qu’on peut avoir avec les gens qui viennent chez Swenson. 

Comment Swenson a atterri à Audierne en Cap Sizun ?

Au tout départ, on avait commencé l’histoire de Swenson avec un magazine papier. On faisait des portraits d’entrepreneurs et de créatifs passionnés, passionnés par l’outdoor que ce soit du surf, des activités extérieures, etc. C’était à travers ce prisme « passion » qu’on racontait des histoires d’entrepreneurs.

On s’est rendu compte qu’il n’y avait pas de lieu qui pouvait fédérer cette nouvelle communauté de gens passionnés. Donc on a commencé à se poser des questions sur comment on pouvait créer un lieu qui nous permettait de réunir ces valeurs-la autour de nous. Étant originaire de Bretagne, on s’est directement orientés vers ici. On cherchait un lieu qui était situé dans la baie d’Audierne et on a atterri à Audierne.

C’est une maison qui a une histoire particulière ?

Oui. C’était le bâtiment des affaires maritimes, qui appartient à la mairie d’Audierne ; historiquement il y a un passé qui est hyper intéressant. On a récupéré le deuxième niveau de ce bâtiment qu’on a complètement rénové, dans lequel on a fait cet espace de travail collaboratif.

 

Le Cap Sizun, qu’est ce qu’il vous apporte et qu’aimez vous faire découvrir à vos clients ?

La première chose qu’on aime faire découvrir, c’est quand même le paysage, l’environnement. C'est généralement ce qui bluffe les ¾ des gens qui viennent ici et qui ne connaissaient pas le coin. Je pense qu’il a quand même un a priori sur la Bretagne et sur le Finistère qui est un petit peu faussé ; le fait d’avoir créé une marque et un lieu qui permettent d’attirer cette typologie de personnes, notamment les entrepreneurs en ce qui concerne Swenson, permet de les emmener dans un lieu vers lequel ils ne se seraient pas tournés naturellement.

Clairement, c’est l’environnement que l’on souhaite propulser et montrer quand on vient chez nous. C’est la côte, c’est la côte sauvage, et c’est tout ce paysage vraiment sympa qu’on a autour de chez nous.

S’il y avait un coin en particulier que vous souhaiteriez faire découvrir ?

Il y en a plusieurs : il y a un périple que l’on fait régulièrement. On les emmène de la pointe de Brézellec à la Pointe du Raz, en passant par la côte, Saint Tugen et Audierne. C’est un petit périple assez sympa qui généralement en bluffe plus d’un. 

Et ton coin perso à toi ?

On est vraiment dans la notion de partage. Je pense qu'il y a une éducation à faire sur « comment se comporter dans le coin », mais delà à le préserver pour soi… Nous, on essaie de partager au maximum, dans les bonnes conditions. S’il y a un lieu que j’aime partager, c’est Pors Théolen.  

À Pors Théolen, il y a un petit café situé tout en bas de cette route qui existe depuis des dizaines d’années et qui a un côté atypique, sans prétention.[...] C’est un café hyper intimiste où tu as vraiment l’impression de rentrer chez quelqu’un. C’est une baraque qui est située au milieu de nulle part ; il faut connaitre l’endroit pour y aller. Tu peux te poser, prendre un petit café, face à l’océan… c’est assez sympa.

Quelque chose à ajouter ?

Le sujet de territoire est intéressant : comment on arrive à préserver un territoire tout en ouvrant ce territoire aux autres. Et je pense qu’aujourd'hui, on souhaite conserver la qualité du territoire dans lequel on vit, tout en l’ouvrant au tourisme, aux gens, et aux nouvelles personnes.

Je pense qu’il y a un sujet d’éducation ou d’accompagnement qui est à développer et sur lequel on doit tous travailler. C’est un point assez important, on ne doit pas se fermer complètement. Préserver ne veut pas dire ne pas s’ouvrir. Partager aux gens les codes du coin, comment on se comporte, comment ça se passe sur une plage ici, comment on préserve l’environnement, etc, etc. Je pense que dès le départ, en partageant au maximum ces valeurs-la, on arrivera à préserver le territoire tout en restant ouvert.

D’où le mot "Swenson" ?

Ça veut dire « ambition » en haïtien. 

Swenson House, c'est quoi ?
  • Un espace d'environ 300m²
  • 25 bureaux à disposition pour le co-working (à la journée, à la semaine, au mois)
  • Des salles de réunions
  • Un programme d'événements (2 à 3 événements par mois en moyenne toute l'année), soit des ateliers, soit des retraites organisés ici.

Site web 

Swenson House, c'est quoi ?
  • Un espace d'environ 300m²
  • 25 bureaux à disposition pour le co-working (à la journée, à la semaine, au mois)
  • Des salles de réunions
  • Un programme d'événements (2 à 3 événements par mois en moyenne toute l'année), soit des ateliers, soit des retraites organisés ici.

Site web 

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats