Lancer la vidéo
N 47.856372 O -3.744641
Son Portrait
Carte Pont-Aven
Mes dossiersFavoris
Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nosconditions générales d'utilisationet notrecharte de confidentialité

Estelle Guille des Buttes

"Le Finistère est un lieu d’authenticité, il y a des traditions fortes, une culture évidente"

Estelle Guille des Buttes, directrice du musée de Pont Aven et conservatrice en chef du patrimoine, est une vraie passionnée d'art. À travers son portrait, elle raconte son parcours, le musée et son évolution, le Finistère... 

Quel est votre parcours ?

Je suis à la fois diplômée en sciences politique et en histoire de l’art, étant passée par l’institut d’études politiques de Paris, et l’école du Louvre. J’ai ensuite passé le concours du conservateur du patrimoine, j’ai intégré l’institut national du patrimoine, pour occuper les fonctions de conservateur. J’ai pris mes fonctions au musée de Pont Aven le 1er mai 2006. C’est un équipement qui a beaucoup changé ces dernières années, puisque les finistériens, les élus de notre territoire, ont demandé de projeter un nouveau musée. C’est une refonte complète, avec un musée agrandi, une collection permanente présentée autrement avec un parcours thématique intégrant aussi des outils multimédias, et enfin un musée qui se veut ouvert à tous. On a vraiment profité du chantier du musée pour faciliter l’accès notamment aux personnes en situation de handicap.

Est-ce qu’il y a des enjeux particuliers aujourd’hui lorsqu’on ouvre un musée ?  

Le musée qui, à l’origine, est un lieu qui présente une collection permanente connait des mutations importantes et aujourd’hui les professionnels sont beaucoup plus tournés vers les questions d’accueil des publics, des familles, des scolaires, pour donner envie de s’amuser au musée et non plus de franchir les portes d’un temple.

L’enjeu du musée de Pont-Aven, c’est de pouvoir accueillir une collection étendue. L’idée serait de pouvoir accueillir de nouvelles œuvres qui complètent l’identité « école de Pont Aven » qui est la notre, et aussi accueillir plus de visiteurs à termes, notamment des jeunes publics parce que ce sont les publics de demain. Et un petit peu à l’image de grands musées comme Le Louvre ou Orsay, favoriser aussi l’accueil des publics étrangers en proposant par exemple des textes traduits, des audio-guides en différentes langues étrangères.

Le Finistère est une terre d’innovation et d’entreprenariat quand nous sommes dans le monde de la culture ?

Pour ma part, j’ai choisi le Finistère parce que je trouve que c’est à la fois un lieu d’authenticité, il y a des traditions fortes, une culture évidente, et en même temps, c’est un lieu d’innovation parce qu’on a tout à fait loisirs de proposer des actions innovantes. Dans notre cas, ça s’est par exemple traduit par le musée « Hors les murs » où le temps du chantier, on a pris le pari de rentre compte au gens de notre activité de chantier mais aussi de sensibiliser à notre identité, à nos collections. On est vraiment sorti de l’enceinte du musée pour aller dans toute sorte d’espace de vie et de rencontre, un commerce, une école, une bibliothèque, une mairie... et ça c’est vraiment une pratique aujourd’hui intégrée dans note façon de travailler parce que le musée à réouvert et malgré tout, on continue à développer le « hors les murs ».

Vous êtes originaire de Normandie. Quel regard portez-vous sur le Finistère ?

Moi qui suit née à Alençon, j’avais des souvenirs d’enfance du Finistère puisque j’avais passé quelques vacances en famille, donc une image extrêmement positive liée à la plage, aux loisirs de la mer. Et aujourd’hui, je suis en Finistère et très heureuse de m’y trouver parce que je trouve qu’on en finit jamais de découvrir cette terre en fait, très variée de par ses côtes, très variée par le côté mer  et le côté terre aussi qu’il ne faut pas négliger, qui est très intéressant ; et puis j’aime aussi la rencontre avec les habitants et découvrir leurs traditions, comme la danse, le fest-noz, le fest deiz, une façon de s’amuser et de vivre ensemble qui est tout à fait emblématique, avec un bénévolat que je trouve aussi très marqué. Je trouve que les gens sont très tournés les uns vers les autres, et beaucoup dans l’esprit d’entraide

Avez-vous une œuvre que vous aimez particulièrement au musée de Pont Aven ?

Aujourd’hui, je dirai que mon œuvre coup de cœur est celle qui est derrière moi, « les baigneuses au port blanc » par Maurice Denis. On a eu la chance de la faire rentrer dans nos collections grâce au mécénat, et aussi grâce à l’aide des pouvoirs publics, et en fait, cette œuvre elle est emblématique parce que déjà elle vient d’une collection privée très prestigieuse, et ensuite elle est signée par Maurice Denis, qui le premier sans doute a fait connaître l’école de Pont Aven, parce qu’il a formulé les idées de Gauguin par écrit et qu’il les a transmis à d’autres générations d’artistes. Et aussi parce qu’il a su chanter la Bretagne. Là on est plus du côté de Perros Guirec, mais je trouve qu’il vante un paysage paisible, une sorte de paradis avec ces baigneuses qui se baignent, qui ne sont pas qu’à contempler la mer. Je trouve qu’il y a un parti pris décoratif aussi très intéressant, très influencé par le Japon manifestement, quand on regarde le format très vertical de l’œuvre, et en même temps, tout de la Bretagne y est contenu : les îles, la mer, le sable, le bonheur de vivre.. Et je crois qu’elle plait beaucoup à nos visiteurs puisque c’est devenu une œuvre emblématique aujourd’hui de la collection permanente.

Quel est le coin en Finistère où vous aimez vous promener ?

J’ai l’habitude de me réfugier du côté de Carantec, parce que j’ai des attaches familiales, et aussi parce que c’est un lieu où l’on peut s’oxygéner. J’aime me promener le long du sentier côtier, j’aime aussi les plaisirs de la mer, il y a de très bonnes tables, une offre culturelle intéressante également… Je trouve que c’est un petit coin de vie très agréable.

Le Musée de Pont-Aven 

Vivez une expérience artistique inoubliable au cœur de la cité des peintres ! Le Musée de Pont-Aven offre un parcours de visite inédit, vivant et enrichissant pour toute la famille. Quelques 200 peintures et œuvres sur papier immergent les visiteurs dans l’esthétique de la célèbre « École de Pont-Aven ». Des dispositifs multimédias adaptés à tous permettent de comprendre l’effervescence artistique. Les visiteurs ont la possibilité de disposer d’un audioguide ou de suivre une visite commentée. De nombreuses activités pédagogiques sont aussi proposées.

Site Web 

Le Musée de Pont-Aven 

Vivez une expérience artistique inoubliable au cœur de la cité des peintres ! Le Musée de Pont-Aven offre un parcours de visite inédit, vivant et enrichissant pour toute la famille. Quelques 200 peintures et œuvres sur papier immergent les visiteurs dans l’esthétique de la célèbre « École de Pont-Aven ». Des dispositifs multimédias adaptés à tous permettent de comprendre l’effervescence artistique. Les visiteurs ont la possibilité de disposer d’un audioguide ou de suivre une visite commentée. De nombreuses activités pédagogiques sont aussi proposées.

Site Web 

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats

Ailleurs sur le Web

#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 04 December [ENIversaire] 🎂 Déjà 2 ans pour moi à l’ENI École Informatique... et aussi 3 ans de présence à Quimper pour… https://t.co/TndRdj38d2
Tweet
Le Télégramme Le champion Valentin Madouas concilie études et sport de haut niveau à Brest
Blog/Press Article
Youtube Video
TF1 Scarlette Le Corre, une pionnière
Blog/Press Article
Youtube Video
Insta
Insta
Insta
Insta
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 09 November Cette série dispo sur @NetflixFR avec Gérard Depardieu sur les produits et cuisine du terroir / avec un premier épi… https://t.co/5g89Af7DFw...
Tweet
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 04 December [ENIversaire] 🎂 Déjà 2 ans pour moi à l’ENI École Informatique... et aussi 3 ans de présence à Quimper pour… https://t.co/TndRdj38d2
Tweet
Le Télégramme Le champion Valentin Madouas concilie études et sport de haut niveau à Brest
Blog/Press Article
Youtube Video
TF1 Scarlette Le Corre, une pionnière
Blog/Press Article
Youtube Video
Insta
Insta
Insta
Insta
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 09 November Cette série dispo sur @NetflixFR avec Gérard Depardieu sur les produits et cuisine du terroir / avec un premier épi… https://t.co/5g89Af7DFw...
Tweet