Laetitia Sanquer, Spicy Com'

« Je suis une entrepreneuse volontaire »

Chargée de communication freelance, Laetitia Sanquer a créé son agence de communication en 2016, avec la volonté affichée de s'ancrer dans le territoire finistérien.

L'agence Spicy com' doit son nom au côté punchy et pimenté de sa créatrice. « Cela reflète ma dynamique d'échange avec le client ! », commente l'entrepreneuse.

Laetitia Sanquer s'est installée au Moulin du Pont, au cœur du bourg de Daoulas, là où la rivière la Mignonne se jette dans la rade. Un cadre inspirant !

Un accompagnement en communication

Avec un profil transverse, en pilotage de projets et en communication, Laetitia Sanquer propose aux entreprises trois niveaux d'accompagnement : la construction et le déploiement d'un plan de communication, le graphisme et l'événementiel. « Le graphisme représente souvent une porte d'entrée dans l'entreprise. Cela me permet ensuite de proposer une stratégie de communication », explique l'entrepreneuse.

Son accompagnement en communication s'adresse principalement à deux types d'entreprises. « D'un côté, je réalise le suivi à l'année d'entreprises dimensionnées mais qui ne disposent pas des capacités en interne. De l'autre côté, j'interviens en surplus d'activité ou sur une compétence particulière auprès de groupes, d'entreprises qui ont déjà un service de communication. Je travaille également pour les collectivités territoriales et les artisans. Ces derniers ont souvent besoin d'une identité visuelle, d'une charte graphique, d'un accompagnement sur le plan de communication. » 

Retour aux sources

Après un IUT en gestion des entreprises, Laetitia Sanquer a suivi une licence en communication puis un master en communication organisationnelle. À l'issue de ses études, elle est recrutée en tant que chargée de communication au sein d'un groupe parisien. « Le groupe a connu un développement exponentiel et je suis devenue chef de projet communication nationale et internationale. Je gérais les projets de communication de dix sites de production », précise Laetitia.

Sept ans plus tard, Laetitia a le mal du pays et décide de rentrer. Les postes équivalant au sien étant rares dans la région, elle décide de créer son entreprise. « C'est une question de tempérament. Je suis une entrepreneuse volontaire, j'ai du mal à rester dans l'inaction. Je voulais construire quelque chose qui me ressemble et me donne de la liberté. J'avais la volonté d'aller de l'avant et de m'inscrire dans le territoire ».

Ainsi, en 2016, elle crée son entreprise et commence à développer un réseau, avec Entreprendre au féminin, dont elle intègre le comité départemental d'animation. « Je me suis fait connaître au fur et à mesure au niveau local. J'ai également un réseau en région parisienne et sur Rennes. Mais je suis fière de dire que je réalise un CA à 70 % en local ! ».

En effet, son objectif était d'installer la plus grande partie de son activité dans le Finistère, afin de mieux maîtriser les besoins du bassin local et d'en connaître les acteurs. « De cette manière, je peux leur apporter des réponses plus pertinentes », complète l'entrepreneuse.

Un collectif pour le territoire

Laetitia partage un bureau avec deux autres colocataires (une graphiste et un créateur de sites web), avec pour objectif de développer des synergies. « Nous avons créé un collectif, « la Turbine communication », qui nous permet de répondre à des projets plus dimensionnés et d'être capables de réunir rapidement des acteurs identifiés sur le territoire. Nous disposons aujourd'hui d'un réseau assez étoffé avec des personnes dont le profil est complémentaire aux nôtres. Grâce au collectif, nous pouvons répondre par exemple à des consultations et à des appels d'offre. » Si les colocataires collaborent parfois sur des projets spécifiques, ils possèdent chacun leurs propres clients.

Quant à Laetitia, elle travaille également sur plusieurs espaces de coworking, dont la Sphère, à Landivisiau, où elle se rend régulièrement. « Aujourd'hui j'ai deux bureaux, ce qui me permet de changer d'espace de travail, d'être plus près de mes clients et aussi de rencontrer d'autres personnes ».

Son Finistère

Née à Cherbourg de parents bretons, Laetitia Sanquer a grandi à Toulon une partie de son enfance, puis en Bretagne. « Je me suis attachée à la région, aux gens et à la qualité de vie ». Aujourd'hui, elle vit à la Martyre dans un corps de ferme rénové.

Pour cette ancienne « expatriée » qui a connu la vie parisienne, c'est une grande fierté d'être bretonne : « Ici on a la mer, les paysages, c'est vert ».

Pour elle, la Bretagne est aussi une région synonyme de liberté et d'espace, avec du caractère, tout comme ses habitants. « Les personnes ici sont vraies et il y a une solidarité très forte entre elles. Beaucoup de synergies se créent. Il existe de nombreux dispositifs d'accompagnement au niveau local, des associations, des réseaux, et une facilité de contact entre les uns et les autres. On peut travailler en bonne intelligence ».

Laetitia savoure également la qualité de vie incroyable dont elle bénéficie à la Martyre. « Lorsque je rentre le soir, je me ressource complètement. J'adore vivre à la campagne, avec une rivière à proximité et des chemins de forêt. Et, à côté, il y a Sizun que j'adore, une ville typique de la Bretagne avec son joli bourg ».

Plus question de repartir !

Pastille turquoise

Spicy Com'
Agence de communication

06 61 47 46 59

Site Web

Facebook

Instagram

Pastille turquoise

Spicy Com'
Agence de communication

06 61 47 46 59

Site Web

Facebook

Instagram

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats

Ailleurs sur le Web

#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 28 April 📱Tronoën. Mars 2019 Lezel an heol hon dougen. . Letting the sun carry us. . Laisser le soleil nous porter. Pren… https://t.co/N1Id3wCqPB
Tweet
Ouest France Raffaele Siano, chercheur de l’Ifremer, expert en microalgues
Blog/Press Article
Youtube Video
Ouest-France Vendée Globe. À la fin, c’est Concarneau qui gagne !
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September 🌊🌳👯‍♀️ Le #Finistère est à l’honneur ce mercredi 30 septembre dans #fautpasrêver. Et c’est un “Faut pas rêver”… https://t.co/v11s5dLt2v
Tweet
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 28 April 📱Tronoën. Mars 2019 Lezel an heol hon dougen. . Letting the sun carry us. . Laisser le soleil nous porter. Pren… https://t.co/N1Id3wCqPB
Tweet
Ouest France Raffaele Siano, chercheur de l’Ifremer, expert en microalgues
Blog/Press Article
Youtube Video
Ouest-France Vendée Globe. À la fin, c’est Concarneau qui gagne !
Blog/Press Article
Youtube Video
#toutcommenceenfinistere @search?q=%23toutcommenceenfinistere 30 September 🌊🌳👯‍♀️ Le #Finistère est à l’honneur ce mercredi 30 septembre dans #fautpasrêver. Et c’est un “Faut pas rêver”… https://t.co/v11s5dLt2v
Tweet