Lancer la vidéo
Son portrait en vidéo
Mes dossiersFavoris
Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nosconditions générales d'utilisationet notrecharte de confidentialité

Fabienne Bresdin

"Notre implantation à Molène a été évidente"

Biologiste marine, Fabienne Bresdin a fondé le laboratoire Océalys puis BioMolenez, qui a pour objet de récolter et transformer les algues de l'archipel de Molène pour en faire des produits cosmétiques bios. Cette entrepreneuse venue du nord de la France ne s'est pas installée à Molène par hasard : le savoir-faire des locaux et le "terroir" riche en algues a permis la réussite de son entreprise. Retrouvez ici le portrait de cette femme très attachée à mettre en valeur son territoire d'adoption.

Quel est votre parcours ?

Je suis biologiste, j’ai fait une spécialité en biologie marine et en océanographie, et également une spécialité en cosmétique. En fait je suis originaire du nord de la France, et je suis arrivée en Bretagne pour faire ces spécialisations en biologie marine.

Bio molenez, c’est quoi ?

Bio Molenez est une entreprise que j’ai créée il y aura 17 ans au mois d’août,  qui a pour objet de récolter les algues sur l’archipel de Molène, de les transformer, mais également de proposer une gamme de produits cosmétiques dans un petit magasin, surtout destiné aux touristes qui viennent visiter l’ile en saison. Cette gamme est conçue en lien avec le laboratoire Océalys que j’ai créé il y a 25 ans, et qui lui développe des gammes pour des marques avec les algues de Molène.

Pourquoi Molène ?

Notre implantation à Molène a été évidente. Je suis attachée à cette île parce que j’ai eu l’occasion de naviguer, de passer des vacances avec ma famille pendant quasiment 10 ans sur l’archipel. J’ai noué des liens aussi avec ses habitants ; j’ai toujours été très impressionnée par la tradition de récolte, notamment du petit Pioca (des algues rouges), et j’ai eu envie de valoriser ce savoir-faire et de l’étendre à d’autres espèces d’algues, car note cœur de métier c’est la cosmétique marine.

Molène étant située sur un archipel et sur un plateau continental où on a accès à une grande diversité d’algues. C’est aussi, comme on le sait tous le plus grand champ d’algues en Europe. Il y a plus de 850 espèces d’algues qui sont recensées dans l’archipel. C’est dû à cette rencontre des eaux de la Manche et de l’Atlantique ; ce sont des eaux qui sont brassées, oxygénées. Ces eaux de mer sont intéressantes au point de vue de la qualité.

Tout était là en fait pour pouvoir mettre en place une filière qui soit vraiment respectueuse de l’environnement, qui perpétue cette tradition de les cueillir à la main, de les couper pour qu’elles se renouvellent, etc. On a été les premiers à être certifiés Bio, avec l’aide du Parc Naturel Marin d’Iroise pour le contrôle de la qualité des eaux, avec l’aide des habitants qui nous ont aussi soutenus dans ce projet. Et aujourd’hui, on les valorise et on met toujours en valeur le fait qu’elles proviennent de Molène. L'aire marine est aussi labellisée Man and Biosphère (label Unesco), qui est le lien « l’homme et la nature » et qui a vraiment pris tout ce sens dans la construction du projet.

Comment sont produits vos cosmétiques ?

Nos produits cosmétiques sont fabriqués en Bretagne et ils contiennent les extraits d’algues qui sont fabriqués eux à Océalys.

Toutes nos algues sont cueillies à la main. Elles sont ensuite transformées selon des procédés écologiques au maximum 24 heures après avoir été cueillies. Les extractions sont faites sur les algues fraiches, un peu comme les eaux florales sont faites à partir des pétales frais. Cela permet de récupérer toute l’intégrité, toutes les molécules actives de leur contenu. Elles sont ensuite micro-filtrées de façon à pouvoir être ensuite incorporées dans nos produits.

Dans toute la production de nos produits cosmétiques, on privilégie toujours la valorisation des ressources de notre territoire, et en particulier de Molène, qui est un vrai terroir. Toutes nos recherches se concentrent sur le développement d’extraits de nouvelles espèces d’algues, mais également sur l’eau de mer. Ces recherches que l'on conduit depuis plus de 20 ans sont très intéressantes pour les applications cosmétiques mais aussi dermatologiques. Les productions industrielles sont faites selon les normes en vigueur, notamment ECOCERT avec la certification des produits écologiques et biologiques et les normes COSMOS ; elles sont réalisées avec des fabricants qui sont sur place.

Votre coin préféré sur Molène ?

Il y en a plusieurs, mais j’aime beaucoup Lédénès, un petit îlot tranquille qui permet d’avoir une vue sur le large et et de ressentir une quiétude, une reconnexion très forte à son être.

En quelques mots

Venue du nord de la France, Fabienne Bresdin est venue en Finistère suivre des spécialisations en biologie marine et en océanographie. Elle a fondé le laboratoire Océalys il y a 25 ans puis, il y a 17 ans, BioMolenez.

Depuis, cette filière cosmétique bénéficie de nombreux labels qui attestent la qualité des produits, les premiers à avoir été certifiés bios sur le territoire : Ecocert, Cosmos...

En savoir plus

En quelques mots

Venue du nord de la France, Fabienne Bresdin est venue en Finistère suivre des spécialisations en biologie marine et en océanographie. Elle a fondé le laboratoire Océalys il y a 25 ans puis, il y a 17 ans, BioMolenez.

Depuis, cette filière cosmétique bénéficie de nombreux labels qui attestent la qualité des produits, les premiers à avoir été certifiés bios sur le territoire : Ecocert, Cosmos...

En savoir plus

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats