Lancer la vidéo
N 47.837902 O -4.353231
Vivez l'expérience comme si vous y étiez !
Carte - La Torche à Plomeur en Finistère
Mes dossiersFavoris

Bienvenue,

Découvrez tous les avantages d'être privilégié gratuitement en vous inscrivant ;

  • Sauvegarder mes dossiers
  • Profiter de bons plans
  • Gérer mes données
S'inscrire

En créant un compte, vous acceptez nos conditions générales d'utilisation et notre charte de confidentialité

La Torche : prendre la vague

Séjour en Surf Camp à La Torche

Un paysage envoûtant. Un ciel immense. Un vaste plateau dunaire. On respire à pleins poumons l'haleine du grand large. Et l'on s'initie avec joie aux premiers gestes du surfeur tout en découvrant un pays plein de charmes, d'histoires et de surprises.

Ressentir l'Atlantique

Ces derniers temps, nous avions le sentiment d'avoir les jambes engourdies, le corps rouillé et l'esprit embrumé par notre vie de citadins, nous avons soif de grand air et d'intensité, de rapprochement avec les forces de la nature, de ressentir l'Atlantique et non plus le macadam sous nos pieds.

Sportifs tous deux, nous avons opté pour un séjour surf en pension complète au Surf Camp XXIX non loin du spot mythique de La Torche. La réputation de l'école et son sérieux, l'expérience des encadrants, l'identité forte du lieu, le pays bigouden, nous ont séduits immédiatement. Vingt-cinq minutes à peine après notre arrivée en gare de Quimper, nous voici parvenus en voiture de location au hameau de Tronoën réputé pour sa chapelle adossée à son calvaire, bâtis au XVe siècle, joyaux du patrimoine breton.

La longère bigoudène, en bordure des dunes, où nous allons passer la semaine est située à 1,5 kilomètre de la plage et à trois kilomètres de l'école de surf de Bretagne (ESB). Dépaysement assuré en ce pays plat, bout du monde âpre et lumineux. Repas de crêpes au Rayon vert, pointe de La Torche, histoire de situer les lieux, de prendre nos repères, de faire connaissance avec les autres membres du groupe, avant de passer une bonne nuit réparatrice dans un silence total.

"Être un bon surfeur, c'est d'abord être un bon marin"

Après avoir avalé un bon petit-déjeuner, on quitte aux aurores la longère, direction l'école de surf de La Torche. Combinaison néoprène sur le dos, crème solaire sur le visage, et planche de surf sous le bras, la petite troupe se dirige vers la baie de Pors Carn. Léger vent off-shore. Petites vagues. Conditions idéales pour débuter, nous rassurent nos moniteurs. Les consignes de sécurité nous sont données. Les premiers conseils aussi. “Être un bon surfeur, c'est d'abord être un bon marin. N'oubliez jamais de prendre un point de repère sur la plage !” Il fait doux, il fait bon. Le soleil commence à chauffer. On passe plus de temps sous l'eau que sur l'eau en cette première session mais toujours dans la bonne humeur et les éclats de rire. Et on se sent vraiment bien.

Le sandwich au pâté Hénaff de Pouldreuzic nous semble un délice avant d'aller gravir les deux cent quatre-vingt-dix marches du phare d'Eckmühl, taillé dans le kersanton, inauguré en 1897 pointe de Penmarc'h. Vue panoramique époustouflante sur la baie d'Audierne. Les matériaux sont nobles et l'histoire belle. De l'opaline, du marbre bleu et du chêne. Grâce à une généreuse donatrice, la marquise de Blocqueville, qui eut à cœur, dans sa dernière volonté exprimée, de sauver des vies humaines de la tempête.

"Humble et persévérant"

Tous les matins, sous un ciel dégagé, nous nous essayons au surf durant nos deux heures de cours, et mine de rien, on progresse ! “En surf, le terrain de jeu change tout le temps. Il faut être humble et persévérant.” Une excellente école de la vie. On apprend à identifier les courants, le vent, les zones de déferlement.  Pour cette troisième journée, les plus motivés d'entre nous se remettent à l'eau l'après-midi, en session libre. Nous avons pris confiance et nous avons hâte de nous redresser sur la planche !

Les plus curieux de patrimoine se rendent en un lieu énigmatique et lourd d'histoires : l'usine de concassage de galets de Tréguennec qui durant la Seconde Guerre mondiale servit aux Nazis pour obtenir du matériau afin de construire le mur de l'Atlantique. Le béton armé est aujourd'hui recouvert de graffitis

Le mental au beau fixe

Le quatrième jour est le bon ! Get up, Stand up ! Yeeesss !!! Nous y sommes arrivés ! Premières joies de la glisse… Le souci c'est qu'une fois qu'on y a goûté on en redemande et sans lassitude aucune. L'après-midi est tout aussi prometteuse car en stand-up paddle nous nous approchons de la colonie de phoques qui vit dans les Étocs, plateau rocheux qu'ils affectionnent comme reposoir, au large de Penmarc'h. Afin d'éviter toute mise à l'eau de leur part, tout dérangement, nous nous maintenons à distance respectueuse. Un moment incroyable de connivence et d'observation réciproque.

En fin de journée, c'est au cul des bateaux de retour de pêche, sur le port du Guilvinec, que nous achetons trois kilos de langoustines vivantes, notre dîner au surf camp. L'air est vivifiant. Nos visages brunis. Nos corps bien vivants et ragaillardis. Le mental est au beau fixe. La discussion est agréable. L'impression de nous connaître depuis longtemps déjà.

Homard frites les pieds dans l'eau

Après notre session de surf matinale toujours aussi tonique en ce cinquième jour, l'après-midi est consacrée à la visite de l'atelier à Plonéour-Lanvern du shaper Juanito qui nous accueille bien volontiers et nous explique les différentes étapes de fabrication d'une planche sur-mesure.

Au retour un petit achat souvenir au shop XXIX puis dîner de fête au restaurant An Atoll au Guilvinec : homard frites les pieds dans l'eau ! Le dernier jour est intense : surf le matin et surf l'après-midi. Les progrès sont continus et nous ne sommes plus vraiment des débutants. Certains esquissent même quelques manœuvres.

Bleu du ciel, jaune de l'herbe sèche des marais, rouge des champs de coquelicots. Les peintres se sont épris de cette côte sauvage, de ce pays de paluds. Tout particulièrement Jean Bazaine qui eut la délicate tâche de se charger de la création-restauration des vitraux de la chapelle de La Madeleine dans les années 1980. Avant notre départ, le cœur un peu serré, on y fait un saut. La lumière est belle. En accord avec le paysage. D'ici l'on entend le grondement lointain de la houle, sa rumeur, qui longtemps encore restera gravé dans nos mémoires.

Exemple de séjour Surf Camp all inclusive à partir de 490 €  - programme détaillé (les sorties peuvent varier, repas et boissons non comprises)

Le premier jour

  • Arrivée à partir de 18h au Surf Camp XXIX ou en gare de Quimper
  • Installation, apéro et dîner

Le deuxième jour

  • Cours de surf le matin (2 heures)
  • Session de surf libre ou visite du phare d'Eckmühl et de Saint-Guénolé

Le troisième jour

  • Cours de surf le matin (2 heures)
  • Session de surf libre ou balade à pied à partir du surf Camp vers Tréguennec et l'usine à galets (possibilité de prolonger à la brasserie de Penhors)

Le quatrième jour

  • Cours de surf le matin (2 heures)
  • Session de surf libre ou sortie en Stand Up Paddle (rochers de Pors Carn, Plage du Steir, les Etocs...) puis retour de pêche au Guilvinec et achat de langoustines pour le dîner.

Le cinquième jour

  • Cours de surf le matin (2 heures)
  • Session de surf libre ou visite d'un atelier de shape et de la boutique XXIX
  • Repas chez Marie-Cath ou An Atoll selon votre choix

Le sixième jour

  • Cours de surf le matin (2 heures)
  • Session de surf libre et départ du Surf Camp ou de la gare de Quimper

Les repas (non pris en charge) peuvent se dérouler au Surf Camp XXIX. Julien vous proposera des activités adaptées aux conditions et à la saison.

Contacts utiles
Surf Camp XXIX - ESB La Torche

à la Pointe de la Torche (Plomeur)

02 98 58 53 80

Plus d'infos

Office de Tourisme du Pays bigouden

Plusieurs bureaux d'informations sur tout le territoire.

Plus d'infos
Du côté des blogueurs

Santa Mila a vécu un condensé du Surf Camp, entre session de surf et visite de l'atelier d'un shaper. Elle nous raconte tout !

Découvrez son expérience

Port d'Attache nous parle de sa session surf avec l'ESB La Torche et de la culture surf en Finistère.

On y va

Contacts utiles
Surf Camp XXIX - ESB La Torche

à la Pointe de la Torche (Plomeur)

02 98 58 53 80

Plus d'infos

Office de Tourisme du Pays bigouden

Plusieurs bureaux d'informations sur tout le territoire.

Plus d'infos
Du côté des blogueurs

Santa Mila a vécu un condensé du Surf Camp, entre session de surf et visite de l'atelier d'un shaper. Elle nous raconte tout !

Découvrez son expérience

Port d'Attache nous parle de sa session surf avec l'ESB La Torche et de la culture surf en Finistère.

On y va

Ne manquez pas...

Chargement
Plus de résultats Plus de résultats